SHOW MENU

Mairie d'Arenthon

24 Novembre Couvert | Température MIN 3.7° MAX 10.2°

Diminuer la taille de police Augmenter la taille de police Augmenter les contrastes Supprimer la personnalisation Lancer l'impression Envoyer à un ami Ajouter aux favoris

Syndicat Mixte de l'Aménagement de l'Arve et de ses Abords : SM3A



Le Comité de Rivière Arve veille à la mise en oeuvre du Contrat de Rivière Arve.
Mais afin d'agir concrêtement et localement, une structure a été créée dès 1994, avec pour mission de piloter les actions prévues au programme du contrat.

Il s'agit du Syndicat Mixte d'Aménagement de l'Arve et de ses Abords, le SM3A.
Ce syndicat local a pour objet l'aménagement, la valorisation de la rivière et de ses berges, ainsi que l'entretien des ouvrages réalisés dans le cadre du Contrat de Rivière.

Six structures intercommunales, regroupant 40 communes adhèrent au SM3A (Syndicat du Pays du Mont Blanc, SIVOM de la Région de Cluses, Syndicat station d’épuration, harmonie, SM3A (secteur Bonneville), Communauté de Communes du Pays Rochois, Syndicat de Bellecombe et Syndicat Intercommunal d’Aménagement et d’Entretien de l’Arve et de ses Berges (Région d’Annemasse). 


A travers le SM3A, toutes les communes riveraines de l’Arve sont devenues partenaires dans une aventure pour sauver l’Arve. Cette rivière, dans les années 1980, était fortement déstabilisée. Physiquement d’abord : son lit s’était enfoncé sur la quasi-totalité de son linéaire (à l’aval du barrage des Houches) entraînant des déchaussements de ponts et de digues. Chimiquement ensuite : ses eaux contenaient des polluants à la fois domestiques et industriels, remettant en cause la réalimentation de la nappe du Genevois sur l’agglomération d’Annemasse et de Genève. Enfin ses berges étaient désertées car mal-aimées, l’Arve étant considérée comme un égout à ciel ouvert ou un dépotoir pour les déchets.

 

Les Elus de la vallée se sont alors engagés dans un contrat de rivière pour l’Arve. 137 Mlilions d'euros ont été investis dans le cours d’eau. En améliorant le parc des stations d’épuration et les réseaux d’assainissement, la qualité de l’eau est redevenue globalement bonne. Des protections de berges ont été mises en œuvre pour protéger les habitants contre les inondations. En contrepartie, pour redonner à l’Arve un espace de divagation, garant notamment du maintien ou du retour d’une certaine biodiversité, des terrains ont été achetés. Les abords sont également aménagés pour accueillir le public, comme au lac des Ilettes à Sallanches, sur les sentiers de découverte à Thyez et Marignier ou sur les étangs d’Etrembières… Mais le fil rouge entre les communes, c’est bien la création d’un cheminement entre Chamonix et la frontière suisse. Une passerelle entre Bonneville et Saint-Pierre, inauguré en 2009 et constituant le 100ème ouvrage de franchissement de l’Arve fait partie de ce cheminement et offre une vue imprenable sur le cours d’eau et les sommets environnants. Nous vous invitons à venir y découvrir l’Arve.
 

Quant à l’avenir, un SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux) est en cours de réalisation. Le périmètre de celui-ci a été arrêté et comprend désormais 106 communes. La population du Bassin Versant augmente fortement et avec elle, le risque de conflits d’usage ; alors que la ressource en eau reste constante. Aussi, le SAGE permettra de « fixer les règles du jeu », et ce, manière préventive.

Pour en savoir plus sur le SAGE du bassin de l'Arve, vous pouvez cliquer sur ce lien.

 

Pour plus de renseignement concernant la rivière de l'Arve, vous pouvez consulter le site qui lui est dédié : www.riviere-arve.org

 

Mairie d'Arenthon
22, route de Reignier
74800 ARENTHON

Tél : 04 50 25 51 87
Fax : 09 70 62 36 70